Hellfest 2018, Bienvenue en enfer !!

Pour sa 13ème édition, la notoriété du festival emblématique du rock métal ne fléchit pas, bien au contraire. Le Hellfest 2018, qui se déroule chaque année à Clisson, affichait ainsi complet après seulement un weekend de mise en vente des places et cela sans même avoir annoncé la programmation ! Le public du plus rock des festivals, semble donc toujours aussi fidèle et confiant envers le choix des artistes qui se produiront sur scène.

Pour ma part, je n’avais jamais été à ce festival et je dois dire que celui-ci m’a très agréablement surprise ! L’amateur de métal est loin des clichés de sataniste violent que certains médias aimeraient nous faire croire, mais c’est plutôt un fan de musique qui arborera le tee-shirt de son rockeur préféré ou se déguisera selon l’univers qui le passionne. Pour nous en tout cas, nous avons adoré y passer tout un weekend, c’est pourquoi nous vous emmenons passer les portes de l’Enfer avec nous !

Passage par la War zone du Hellfest

Le Hellfest en chiffres

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ce festival, voici quelques chiffres pour vous donner une idée de l’ampleur du Hellfest !

En 3 jours de festival. 180 000 festivaliers soit 60 000 spectateurs par jour se sont ainsi pressés pour appplaudir leurs groupes préférés. Côté musique,  159 groupes ont performé sur 6 scènes différentes.

Moyenne d’âge 35 ans et 70% d’hommes.

Le festival s’étend sur 20 hectares.

C’est le plus gros budget de festivals français avec 22 millions d’investissement  : 13 salariés permanents, 4000 bénévoles, 900 salariés, intermittents, secouristes, agents de sécurité….

Côté boissons, c’est environ 400 000 litres de bières et 17 000 litres de vin consommés par les festivaliers.

Une programmation musicale so rock

Evénement musical à vivre au moins une fois dans sa vie, le Hellfest est avant tout un festival pour les amateurs de heavy metal, hard rock, death metal, metalcore, black metal, punk, hardcore, rock progressif, et j’en passe ! Cette année, les festivaliers ont été servis avec une belle programmation mêlant habilement les têtes d’affiche : Iron Maiden, Judas Priest, Body Count, Marilyn Manson, Europe, Limp Bizkit, Rose Tattoo, Alice In Chains, Megadeth…

Pour ma part, ne connaissant pas tous ces groupes de musique, j’étais ravie de pouvoir aller voir dès le vendredi soir le célèbre groupe The Hollywood Vampires. Monté en 2015, ce star band de reprises est constitué d’Alice Cooper, Joe Perry (guitariste du groupe Aerosmith) et de notre fameux Jack Sparrow de Pirate des Caraïbes, j’ai nommé Johnny Depp ! Ce trio reprend des titres fétiches des Who, Led Zeppelin, The Doors, Jimi Hendrix….

Un monde à part

Quand on traverse les portes de l’Enfer pour se rendre au festival, nous avons vraiment l’impression d’entrer dans un monde à part, coupé de la réalité. Les installations sont magnifiques et nombre de festivaliers sont déguisés selon l’univers qui les passionnent : vikings, tenues médiévales, écossais, Blanche-Neige, Chewbacca, ou encore tee-shirts à l’effigie de leurs groupes favoris… Il y en a pour tous les goûts ! Des lanceurs de flamme viennent compléter le spectacle !

Les flammes de l’Enfer du Hellfest

Le Hellfest est surtout un lieu de communion entre familles et amis, où le temps semble comme suspendu. Chacun y vient pour vivre et s’amuser comme il l’entend le temps d’un weekend, sans peur d’être jugé et toujours dans le respect des autres.

Village anglais, comme un air de Camden town
Village anglais

Nous avons également eu la chance de croiser dans l’espace VIP du festival l’emblématique acteur de Game of Thrones, qui joue Hodor ! Son interprète, Kristian Nairn, est en fait DJ et également un grand fan de musique metal, se rendre au Hellfest était donc pour lui une évidence 😉

Hodor de Game of Thrones en visite au Hellfest

Ces 3 jours de festival ont été intenses, dépaysants mais incroyablement enrichissants ! Nous y retournerons avec plaisir pour découvrir de nouveaux groupes mais aussi tout simplement pour se vider la tête le temps d’un weekend au son du rock’n roll, oh yeahhhhhh !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *